Google plus sévère envers les sites non sécurisés (HTTP) dès octobre 2017

En date de janvier 2017, environ 50% du web est désormais encrypté grâce au protocole HTTPS. Cela dit, plus de 600 millions de sites web non sécurisés existent au moment d’écrire cet article. Le protocole HTTP (HyperText Transfer Protocol) est ce qui permet à votre navigateur de vous afficher les sites web que vous visitez. Bien que vous ne le voyiez parfois pas directement dans la barre d’adresse, il est toujours présent. De son côté, HTTPS signifie « HyperText Transfer Protocol Secure ». Cette couche de sécurité supplémentaire est essentielle pour protéger les données des utilisateurs, ainsi que l’information qu’ils consultent.

Lire la suite