Menu

AccueilAnalyse de donnéesCouper le cordon: les Canadiens délaissent le câble à un rythme record

819 840-5786

Couper le cordon: les Canadiens délaissent le câble à un rythme record

/ Retour au blogue

Couper le cordon: les Canadiens délaissent le câble à un rythme record

Analyse de données

Publié le 27 juillet 2015
Temps de lecture : 2 minutes

Francis Vallières

Rédigé par
Francis Vallières

Analyse de données

Couper le cordon: les Canadiens délaissent le câble à un rythme record

Francis Vallières

Rédigé par
Francis Vallières

Le rythme de désabonnement au service de télévision par câble ou satellite s’accélère selon un rapport de la firme de recherche Boon Dog.

Rogers, Bell, Shaw, Vidéotron, Cogeco, Telus et MTS ont perdu environ 202 000 abonnés au cours de l’année 2016 alors qu’ils en avaient perdu environ 160 000 au cours de l’année 2015. Comme il y a environ 11,3 millions de foyers abonnés à un service de télévision par câble ou par satellite au Canada, on parle d’environ 2% du marché. Ce nombre semble faible, mais la tendance est lourde surtout si on se compare au marché américain où ce pourcentage est plus élevé.  En se basant sur les données du site NoCable, on peut observer qu’en 2014, le taux de désabonnement au câble était de 3,3% mais qu’il a rapidement évolué à 10,9% en 2015 et 12,5% en 2016.

 

En comparaison, les fournisseurs d’IPTV ont triplé leur nombre d’abonnés en 2016 versus l’année 2015. Ce nombre devrait continuer d’exploser avec l’arrivée de nouveaux joueurs sur le marché en plus du lancement massif des géants des télécoms sur cette technologie.

Les services tels que Netflix, Tou.tv et Amazon Prime Vidéo (maintenant offert au Canada) accélèrent définitivement les désabonnements. Les antennes UHF /VHF permettant d’obtenir gratuitement les signaux de plusieurs canaux de télévision gratuitement et en haute définition ont aussi définitivement un impact.

L’impact sur les stratégies marketing des entreprises de ces désabonnements massifs doit être considéré lors du choix de placements médias. Les entreprises ont présentement deux approches face à cette nouvelle réalité.

La première approche est de considérer les désabonnements comme une nuisance et continuer avec le statu quo en espérant que cette tendance plafonnera dans un futur rapproché.  L’autre approche, qui est moins fréquente, est d’utiliser les désabonnements comme une opportunité de rejoindre les consommateurs via de nouveaux canaux, avant que nos compétiteurs effectuent le virage.

Il n’y a pas d’approche parfaite, la première vise la profitabilité à court terme alors que l’autre vise plutôt un succès à moyen/long terme.  Il est important de bien aligner son approche marketing sur vos objectifs d’affaires.

Il est aussi important de bien comprendre les motivations ainsi que le profil démographique des gens qui se désabonnent des services de télévision.  Votre clientèle cible doit donc aussi influencer l’approche à utiliser. Il ne faut pas oublier que chez les plus jeunes, un pourcentage qui ne doit pas être négligé n’a jamais eu d’abonnements à un service de télévision payant et ne devrait pas non plus s’abonner dans le futur. Il est donc important de comprendre qu’un pourcentage important de la population dans le futur ne payera pas pour la télévision.

Si vous tentez de rejoindre cette clientèle via une campagne de télévision traditionnelle, l’impact qu’aura cette campagne sera décroissant au fur et à mesure que le pourcentage de gens sans abonnements télé augmentera. Il faut donc dès maintenant regarder les alternatives si vous désirez effectuer des campagnes marketing efficaces dans le futur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *